Le plus beau magasin de ferme 2019

Retour au page d’accueil
Le plus beau magasin de ferme 2019

« Ils affluaient de partout ! »

Je rencontre en ce matin ensoleillé une Kathrin Märki d’excellente humeur devant son magasin de ferme. Malgré l’absence de pâtisseries joliment drapées et leurs odeurs - le magasin est fermé aujourd’hui - son charme qui m’a envoûté lors de ma dernière visite est intact. Nous deux, la propriétaire du plus beau magasin de ferme 2019 et moi-même faisons la rétrospective de l’année 2019 mouvementée et inoubliable.

L’élection de sa boutique comme plus beau magasin de ferme fut une énorme surprise pour la famille Märki. « C’était tout simplement renversant, dit Kathrin Märki. Jamais nous n’aurions pensé gagner ce concours. La cérémonie de remise de prix à la BEA fut un événement inoubliable et très touchant. L’écho médiatique consécutif à la cérémonie a été gigantesque et nous étions submergés de demandes. »

La paysanne raconte en arborant un sourire malicieux la venue de gens de tout le pays juste pour faire une photo du plus beau magasin de ferme de Suisse. De nombreux visages apparurent pour disparaître aussitôt. Pour autant, le succès s’est révélé tout sauf éphémère, la paysanne le qualifie de durable, car il a apporté de nouveaux clients restés fidèles. Pris dans cette effervescence, les Märki ont aussi réalisé le laboratoire tant attendu et qui facilite le travail grandement. L’horaire d’ouverture du magasin de ferme ne sera pas étendu malgré le battage, car notre paysanne dynamique accorde plus d’importance à sa famille et à sa santé qu’à un service 24/7.

« Nous avons aussi acquis un poulailler mobile », déclare Kathrin Märki fièrement. Bientôt, trois cent cinquante poules caquèteront autour de l’exploitation et garantiront la sécurité d’approvisionnement en œufs frais de la boutique. Les œufs frais étaient en effet très demandés, comme dans d'autres magasins, et souvent rares pendant les semaines et mois écoulés

La paysanne confirme que la Covid-19 a joué un drôle de tour à sa famille. Le service de livraison de l’exploitation proposé spontanément a été une bonne chose et a apporté un nouveau public, mais la période a été très intensive et a fortement sollicité la famille. Parce qu’ une seule personne à la fois pouvait entrer dans ce magasin petit mais costaud, il y a eu de longues files d’attente et des mines déçues. « Impossible de tailler une bavette ! » Ce contact social est très important. C’est en quelque sorte le sel dans la soupe. « Le stress émotionnel couplé à l’exigence de tout faire juste a été par moments lourd à porter », constate Kathrin.

Le bilan global des derniers mois est néanmoins positif et la famille ne voudrait en aucun cas ne pas avoir vécu cet épisode unique.

Pour autant, Kathrin Märki ne souhaite plus s’inscrire à la prochaine édition. Elle est fermement convaincue qu’un autre magasin de ferme doit avoir la possibilité d’être élu plus beau magasin de ferme 2021.

 

– Colette Basler

Membre du jury du premier concours du plus beau magasin de ferme 2018-2019

FR